Aller au contenu


Photo
- - - - -

Un Jeune Cadre Très Dynamique


  • Veuillez vous connecter pour répondre
19 réponses à ce sujet

#1 mimiduchat

mimiduchat

    Baron du crime

  • MacreaBoss
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 9286 messages

Posté 04 March 2007 - 10:24 PM

Bonjour, moi c'est Jack, Jack Stick, jeune cadre dynamique au sein de la très célèbre « Monstock & co ». Mon salaire de cadre m'a permis de m'offrir cette très belle villa à Vice Point. Vice Point ? Ah oui, suis-je bête, j'ai omis de vous dire, j'habite à Vice City...



Aujourd'hui, 14 avril 1986, je me suis levé vers 8 heures comme à mon habitude. Vers 9 heures, j'étais prêt à me rendre à mon travail. Je sortit de la maison et je me dirigai vers ma belle Sentinelle.



Vers 11 h 30, j'arrivai à la Monstock & co. C'est un beau bâtiment au sud de Washington Beach.



Je rentre, un bonjour par ci, un salut par là, je gagne mon bureau et je comence à classer les dossier de construction. Je ne vous l'ai pas dit : la Monstock est la plus grande entreprise de bâtiment de Floride !
Ce matin là, j'ai rendez-vous avec le boss, Igor Monstock, fils de George Monstock, le fondateur de la société. Je m'apprête donc à pénétrer dans son bureau, mais sa secraitaire me préviens :
- Mr Monstock n'est pas venu aujourd'hui !
- Il n'est pas venu ? Ce n'est pas possible, en 30 ans qu'il fait ce travail il n'a jamais été en retard, jamais absent ! Surtout pas aujourd'hui, nous avons rendez-vous avec la banque !
- Je suis désolé Mr Stick mais il n'est pas là, je vous tiens au courant !
- Mais il n'a pas prévenu ?
- Non monsieur, désolé je ne peut rien faire pour vous !
- Et ça ne vous inquiète pas ?
- Ecoutez, vraiment c'est avec grand plaisir que je parlerai avec vous mais là j'ai du travail ! Monsieur...
- Mademoiselle...
Ca alors ! Le boss est absent ! Il se passe quelque chose, ce n'est pas dans ses habitudes. J'allais vers mon collègue Steeve et je lui dit :
- Le boss est absent !
- Quoi Sullivan ? (Sullivan était le supérieur de Steeve)
- Mais non le big boss, Monstock !
- Ah, bah tiens, ça nous fera un jour de vacances...
- Mais tu ne te rends pas compte, il n'a jamais été absent, il lui est sûrement arrivé quelque chose !
- Tu te fais des histoires, je sais bien que tu es attaché à lui mais ne t'inquiète pas !
Les paroles de Steeve ne m'avais pas convaincues ! Je décidai alors de prévenir la police, il lui est sûrement arrivé quelque chose, d'autant plus que sa secraitaire venait de m'avertir du fait que son téléphone sonnait sans jamais répondre...
J'allais donc au QG du département de police de Vice City, qui ne se trouvais pas très loin de la Monstock. Je garais ma voiture sur le parking et j'entais alors à l'acceuil.



Evidemment, il n'y avait personne à l'acceuil... Que faire ? Il était déjà 13 heures et j'étais mort de faim !



Après une mûre réflexion, je décidai de mener mon enquête, tout seul. Oui, je sais bien que ce n'est pas vraiment mon activité principale, mais là il s'agit d'Igor, mon patron ! Pour commencer, il fallait aller à son club de golf : le Leaf Links. En effet, il en est le directeur honoraire ! C'est là bas qu'il pourront me dire où il se trouve, il y est peut être même ! J'allais donc vers l'île de Leaf Links. Mais avant il me fallait manger. Vers 15 heures, j'étais devant l'entrée du golf club. Après avoir garé ma Sentinelle, je changeai de tenue, puis j'entrai alors au sein du parcours de golf.



J'ai emprunté un caddie, vous savez ces petites voitures de golf... Je fit le tour du parcours à la recherche désespérée d'indices.



Il n'y avait rien, je jette un regard à gauche : rien, à droite : rien. Soudain j'appercu un groupe de golfeuses, elles connaissent Mr Monstock, je les avais déjà vues avec lui récemment ! J'allai donc vers elles pour leur demander des renseignements.



Très aimablement, avec la distinction d'usage, elles me répondirent ne pas avoir eut de nouvelles d'Igor depuis déjà une semaine. Une piste qui tombe à l'eau... Non, pas encore, il y a les deux agents de la sécurité, ils vont pouvoir peut être me répondre eux !



L'un deux me répondit qu'il avait appercu Mr Monstock ce matin très tôt vers 5 h ou quelque chose comme ça... L'autre me dit d'aller faire un tour chez lui et me communiqua aimablement l'adresse. En effet, il avait accès au fichier des inscrits. Je repris donc ma belle Sentinelle et je m'en alla vers son appartement. Il est propriétéaire d'un grand appartement dans un immeuble que nous avons fait construire il y a déjà quatre ans de cela. Il n'est pas très loin du golf club, je m'y rendais donc.



C'était fermé, je n'allais pas me risquer à y rentrer par effraction. C'est bizzare tout de même, il devrait y avoir sa femme, elle devrait m'ouvrir. En effet sa voiture, une belle Stallion flambant neuve, était garée sur le parking de l'immeuble.



La voiture est là, eux ne sont pas là, c'est étrange... Très étrange, surtout que cela n'est pas dans les habitudes de Mr Monstock ! Mais que se passait-il ? Soudain, je remarquai un détail qui n'avait jusque là pas attiré mon attention : son bateau n'était plus là ! Je me rendis jusqu'à son ponton privé mais il n'y avais plus trace de son fabuleux yoacht, un Marquis je crois ! C'est très étrange. En effet, il n'a jamais utilisé son bateau, pour tout vous dire, je crois même qu'il n'en a pas le permis. Pourquoi a-t-il un bateau me direz vous ? Tout simplement pour la frime, c'est un sport très prisé à Vice City vous savez...



Il allait bientôt faire nuit et le meilleur moyen d'avoir des renseignements, c'est bien sûr d'aller dans un night club. Le plus célèbre de Vice City est le Malibu. Je m'y rendais donc mais pas dans cette tenue. Heuresement, je pu me procurer un costume chez « Rafaels », le meilleur vendeur de vêtements de toute la ville.



Je me rendis donc au Malibu et je reussit à rentrer sans trop de difficultés...



Maintenant, il me fallait trouver mon contact. En effet, un des agent de sécurité du golf club m'a renvoyé vers un type qui bosse au Malibu pour arrondire ses fins de mois. Dans la foule, et avec une très vague description, il m'était presque impossible de savoir qui était-ce... Il le fallait poutant, lui seul possédait les renseignements qu'il me fallait. C'est le type à connaître à Vice City, il est au courant de tout ! Il ne me restait plus qu'a savoir qui c'était !



Soudain je le vis, un type très costaud au fond, près du bar. Il était agent de sécurité... Je me dirigeai donc vers lui.



Nous discutâmes longuement, il s'en suit ainsi :
- Bonjour, je suis Jack ! Vous êtes bien Lenny ?
- Oui c'est moi ! Qu'est-ce que vous me voulez ?
- Vous auriez des infos qui m'interesserait !
- Ah bon ? Vous donnez quoi en échange ?
- Rien, je suis pas venu ici pour me faire arnaquer (je suis plutôt du genre naîf, voyez !)
- Bon écoute petit, ici tu joues dans la cour des grands alors soit tu payes soir tu t'écrases ! Capiche ?
- Combien ?
- Trois mille !
Je lui tendit une lasse de billets
- Alors qu'est-ce que tu veut savoir ?
- Tu connais Igor Monstock ?
- Oui
Tu en sais quoi ?
- C'est un des pontes de Vice City ! Trois propriété rien que dans Starfish Island !
- C'est son boulot, il est dans le bâtiment.
- Ouais, ouais bien sûr, mais il fait pas que dans le bâtiment si tu vois ce que je veut dire !
- Euh non pas exactement !
- Disons qu'à Vice City c'est très difficile de rester 30 ans honnête, même pour le petit Jesus.
- Mais non, lui c'est un type bien..
- Si c'est ce que tu veut que je te dises, désolé mais c'est impossible. Tu te souviens de Ricardo Diaz ?
- Le baron de la drogue ?
- Ouais, bah il était pas tout seul dans son affaire, il avait des comparses...
- Ah... oui forcement !
- Et Monstock en faisait partie !
- Non...non,non...c'est impossible !
- Ecoute tu as payé trop cher pour que je te mente, laisse moi finir !
- Ok
- Donc, Monstock à trempé dans une affaire de drogue il y a longtemps avec Diaz, puis il s'en est séparé et il a continué tout seul. Vercetti l'a débarassé d'un énnemi génant. Il a commencé à se monter la tête, il s'imaginait fort. Il a été trop loin. C'est tout ce que je peut dire.
- T'es au courant qu'il a disparu ?
- Oui , on raconte qu'il aurait été coulé avec son bateau !
- Quoi ?
- Bon allez, dégage...!
- Mais
- SECURITE !
Et me voilà dehors. J'allais vers le parking pour retrouver ma Sentinelle avec la ferme intention d'aller au commissariat pour avoir plus d'infos.



Au guichet, le flic n'avait pas vraiment l'air de vouloir faire quelque chose, il me dit :
Bon écoute, t'as l'air d'un gars bien ! Si tu crois que ton type est au fond de la mer, t'as qu'a prendre le bateau et aller faire un tour !
Le bateau ?
Oui, le bateau de la Police, il est amaré pas loin du Golf Club, en dessous du pont qui va à Little Haïti ! Tiens voilà les clés ! Allez bon voyage..
Il me tendit les clès. Je m'en saisit et je suis allé au point indiqué.



Là, j'ai déscendu les escalier et je suis arrivé au ponton, le bateau était bien là !



Je l'ai fait démarré et j'ai fait le tour du golf et de son appartement. J'ai traversé les canaux mais il faisait nuit, on n'y voyait rien ! Je décidai donc de remettre mes investigations au lendemain et d'aller me coucher, il était déjà plus de 2 heures du matin !



En remontant les escaliers, ma Sentinelle n'était plus là ! Comment faire pour rentrer chez moi ?



J'allai donc vers le Golf Club où j'ai retrouvé les deux agents de sécurité. Je leur ait exposé mon problème. Ils m'ont répondu :
- Ce matin, t'as loué un caddie, tu l'as jusqu'à demain minuit ! Les locations c'est pour deux jours !
Je retournait chez moi en caddie !



Enfin, de retour chez moi, à Vice Point ! Il était déjà 7 heures du matin, je décidai donc d'aller me coucher. De toutes façon mon patron de m'en tiendrai pas rigueur, il a disparu !



A 13 heures, je me levai enfin et je décidai de prendre mon caddie dont je beneficiait encore 12 heures pour aller travailler à la « Monstock & co ».



Je suis arrivé devant les bâtiments vers 15 heures. J'ai garé mon caddie et je suis directement allé au bureau du boss.



Une fois encore, on m'avertit qu'il n'était pas revenu. L'annonce de ses activités illégale n'avait pas cessé de me revenir en tête toute la nuit... Je sortit donc des bureaux et je me dirigeait alors vers le « Pole Position Club ». En effet, il y a là bas un agent de sécurité qui connait tout des activités illégales à Vice City, c'est Steeve qui me l'a dit ! Je me rendit donc à ce club... Il se situait à Ocean Beach.



Une fois arrivé, il me fallait trouver Carl. C'est l'agent de sécurité ! Je n'eut pas de mal à le trouver, il n'y a que lui qui porte ses bretelles de cette façon !



- Bonjour, vous êtes bien Carl ?
- Oui, qui êtes-vous ?
- Euh Jack, moi c'est Jack. Je viens de la part de Steeve MacLock pour un petit problème !
- Un petit problème, quoi comme petit problème ?
Seuls les agents de sécurité ont cette faculté de rester droit, sages et fermes en même temps
- Eh bien voilà, un type a disparu en bateau et j'aimerai le retrouver !
- En bateau ? Vous aurez du mal à le retrouver, il y a des dizaines de personnes qui disparaissent chaque jour en bateau à Vice City ! De façon accidentelle...ou moins accidentelle d'ailleurs !
- Mais comment je pourrait avoir des renseignements ?
- Le plus sûr moyen c'est d'aller voir les autorités portuaires ! Là bas, ils savent tout des mouvements qui ont lieu dans le port et sur les pontons privés !
- Merci !
Je m'en allai quand Carl me rapella :
- Hep, hep ,hep : faut me récompenser maintenant !
- Oh, tenez
Je lui tendit une autre liasse de billets et je m'en allai !
Je suis arrivé devant la capitainerie vers 19 heures...Oui bon je suis resté un peu plus longtemps que prévu au Pole Position... Enfin bref, j'ai garé mon caddie dans le parking et je suis rentré.



Une fois sorti je me remémorai ce que le flic venait de me dire au sujet du bateau :
- Il est parti le 14 avril , ah tiens hier, à 7 h 42 ! Voilà monsieur, désolé, il n'a pas enregistré de destination. Dieu seul sait où il est !
Que faire ? Je repis mon caddie et je décidai d'aller jusqu'à la concession automobile pour aller me racheter une voiture, je n'avais plus que 6 heures avec mon caddie. Sur le chemin, un violent accident me projeta contre un mur... Un accident ?




A suivre...

Par bg2703

"La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer"... Michel Audiard

#2 mimiduchat

mimiduchat

    Baron du crime

  • MacreaBoss
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 9286 messages

Posté 04 March 2007 - 10:27 PM

...Suite :

Bonjour, je m'appelle Jack, Jack Stick ! Vous vous souvenez de moi ? Le jeune cadre dynamique qui s'est lancé à la recherche désespérée de son patron : Igor Monstock ! Aujourd'hui, 16 avril 1986, je sors de l'hopital de WestHaven. Je me rememore les derniers indices que j'avais pu rassembler à propos de la disparition de mon boss. Tout ce que je savais, c'est qu'il avait pris le large vers 7 h du matin après avoir été réglé des affaires au Leaf Links Golf Club ! Je sais à présent que ce type était un trafiquant, qu'il trempait dans des affaires louches, qu'il avait trois propriétés sur Starfish Island... Enfin, l'essentiel, c'est d'avoir réchappé à mon soi-disant accident de la veille et d'être sorti de l'hopital !



Une fois sorti il me fallait maintenant penser à un moyen de locomotion. En effet, je n'avais plus ma Sentinelle et encore moins mon Caddie qui avait littéralement éxplosé lors de l'accident ! Je parti donc à pied en direction de la concession « Sunshine Auto » où je pû m'offrir une nouvelle Sentinelle. Le propriétaire venait de changer alors il y avait quelques promotions intéressantes, j'en ai profité...



Maintenant, je devais aller voir un contact, un motard, près du Greasy Chopper. Comment je le connaissais ? Il m'a tout simplement rendu visite à l'hopital en me disant avoir des informations qui m'intéresseraient. Je parti donc avec ma nouvelle voiture jusqu'au point de rendez-vous . Une fois là bas je le vis, lui, Mike, et j'engageai alors la discussion...



La conversation se déroula ainsi :
- Salut !
- 'lut !
- Voilà c'est moi, je suis venu ! Alors ces informations ?
- J'ai l'adresse de Monstock à Starfish !
- Ahh
- Tu devrais aller faire un tour, ca fait deux jours qu'elle est habitée !
- Quoi ?!
- Oui elle est habitée et les Monstock n'ont ni enfants, ni frères et soeurs, ni cousins, ni parents : ce ne peut être qu'eux !
- Tu es sûr de ce que tu dis ?
- Oui, mais si tu veux tu peux aller vérifier !
- C'est impossible, je n'ai pas accès à l'île, il faut y habiter pour y aller !
- Pas sûr, d'autres personnes ont accès à l'île !
- Qui ?
- Les éboueurs !
- Quoi ?
- Il faut juste que cette nuit tu ailles au dépôt des camions-poubelles, tu en voles un et tu pourra rentrer à Starfish !
- Bon...
- Un conseil : change de tenue, va au centre commercial de North Point !
- Ok, salut !
- 'lut !
Aahh, ce Mike, quel brave type, je parti donc avec ma nouvelle Sentinelle en direction du centre commercial. Une fois là bas, je me suis offert une nouvelle tenue, quelque chose de plus décontracté pour l'opération que je devais mener cette nuit...



C'était le moment. J'ai donc pu pénétrer dans le dépôt des camions poubelles, qui, par chance, n'est pas gardé ! C'est vrai, qui volerait un camion poubelle ? A part moi, je veut dire... ! J'entrai donc et je me saisit d'un fabuleux camion dont la vitesse n'éxcedait pas celle d'une limace ! Enfin, il fallait ce qu'il fallait pour faire ca que je devais faire ! Je démarrai et je jettai un dernier coup d'oeil sur ma Sentinelle que j'avais laissé sur le parking.



Ca y est, Starfish Island, l'île résidentielle des stars et autres malfrats dans le genre est en vue. J'ai pu rentrer sans trop de difficultés. Les agents de la sécurité n'ont rien vu !



Je me dirigeai maintenant vers l'endroit réservé aux poubelles pour ne pas attirer l'attention.



Une fois là bas, j'ai fait mine de sortir les poubelles. Ce n'était pas une tache très reluisante, mais bon...on voyait bien la villa de Monstock !



D'un seul coup, mon regard à été attiré par une pile de caisse qui permettait de mieux voir la propriété. Je décidai donc de monter dessus pour mieux observer ! Il n'y avait désespéremment rien. Pas trace de vie ! Mike s'était trompé... Il n'y avait pas non plus le bateau !



Je me suis dit que je m'était fait roulé ! Ah, c'est tout moi ça, naïf comme je suis... Je décidai donc de remonter dans le camion pour partir quand j'ai vu un journal par terre. C'est banal un journal, certes, mais celui-là avait quelque chose de particulier : il était au milieu des poubelles de Monstock et portait la date d'hier ! Seul Monstock à pu avoir entre les mains ce journal ! Les autres résidants ont d'autres poubelles pour eux ! Il était donc passé par là, Mike ne s'était pas trompé !



Il était maintenant temps de rentrer. Lorsque j'allai rentrer dans le dépôt des camions-poubelles, je m'appercu que ma nouvelle Sentinelle avait disparu ! Encore ? C'est impossible ! Et pourtant si... Il me fallait donc continuer mes investigations en camion-poubelle. Mais pour le moment, je décidai d'aller chez moi me coucher, il était déjà plus de 3 heures du matin ! Je me suis réveillé le lendemain vers 9 heures et je décidai de me rendre au Greasy Chopper pour que Mike m'aide à éclaircir certains points...



Je suis arrivé au Greasy Chopper vers 11 heures 30 en camion-poubelle, je dois dire que mon arrivée ne passa pas inappercue...



Une fois là bas, Mike lui n'était plus là ! Je suis donc rentré dans le bar et j'ai demandé où était Mike. On m'appris que Mike avait quitté la ville hier soir avec un certain Monstuck ou Monstock. Soudain je compris : le vol de ma Sentinelle, l'accident, tout cela : c'était lui ! Evidemment : comment aurait-il pû savoir que j'étais à l'hopital si ce n'était lui le responsable de mon accident ? Un traître... Ah le chien, si je le tenais...si je le tenais...si je le tenais je ne ferai rien, je n'en aurai pas le courage : que voulez vous faire face à un type qui pèse 20 fois votre poids ? Mais pourquoi m'a t-il mis sur la piste de la villa de Starfish alors ? Enfin bref, il me fallait reprendre mes investigations... Je demandai au barman si je pouvais lui emprunter un véhicule, il me tendit les clés d'une Angel qu'il venait de gagner au billard. Il me l'a donné, j'étais ravi ! Je continuai donc mes investigations en moto...



En passant devant la banque pour rentrer chez moi, je décidai de m'arrêter pour m'excuser du fait que nous n'avons pas pû aller au rendez-vous l'autre jour avec Igor...



« El Banco Corrupto Grande » était la banque de la société depuis sa création. Il faut dire que c'est la seule banque de Vice City ! Je rentrai donc et me dirigeai vers le guichet lorsqu'une voix m'interpella, c'était une voix de femme :
- Mr Stick ? Quel bon vent vous ammène ?
- Je tenais à m'excuser de n'avoir pas pu, avec Mr Monstock, nous rendre au rendez-vous que nous avions fixé le 14 avril dernier !
- Vous excuser ? Mais vous êtes venu ! Vous ne vous en souvenez pas ?
- Désolé, je ne vous suis pas...
- Eh bien, vous et Mr Monstock étiez bien au rendez-vous.
- Vous en êtes certaine ?
- Ah oui, c'était avec moi que vous aviez rendez-vous, mais je vous en prie, asseyez-vous donc !
Je me suis donc assis et nous avons discuté longuement, je lui éxposé la situation et elle m'a répondue :
- Ecoutez, ce dont je suis sûre, c'est que Mr Monstock était là, c'était bien lui, je le connais, ça fait 10 ans que je travaille avec lui. Par contre, après réflexion c'est vrai que vous ne vous ressembliez pas. Enfin ce que je veut dire c'est que ce n'était pas vous, enfin la personne qui était à votre place ne vous ressemblait pas, enfin...
- Oui, j'ai compris, merci. Que dois-je faire alors ?
- Vous avez éssayé le commissariat ?
- Oui
- Retournez-y encore, exposez leur la situation comme vous l'avez fait avec moi ! Maintenant je suis désolé mais j'ai un rendez-vous !
- Au revoir, merci !
Elle se leva, je fit de même et nous partîmes, chacun de notre côté.



Maintenant, je suivait les conseil de Mme Glass. Mme Glass ? Ah oui, suis-je bête, c'est la femme avec qui je venais de parler à la banque ! Donc, je disais que je suivais ses conseils : je me dirigeai vers le commissariat.



Une fois là bas, imaginez-vous bien qu'il n'y avait personne dérrière le guichet. Cependant, un rapport posé sur le guichet indiquait des mouvements suspects du côté de la marina à Ocean Beach. Il mettait en cause un bateau, un Marquis, immatriculé 4VG789VCY. Je pris alors la décision d'aller voir, cela ne me coutait rien et pouvait apporter des réponses à mes questions : il s'agissait peut-être du bateau du boss ! Je reposai le rapport et je décidai de m'en aller. Pour une fois que ce guichet servait à quelque chose !



Une fois arrivé à la marina, je reconnu immédiatement le bateau du boss, le Marquis ! Je décidai donc de monter sur le ponton et d'aller voir...



Une fois devant le bateau, j'ai su que c'était le bon ! Et il était immatriculé 4VG789VCY. Mais pourquoi le bateau du boss était-il fiché au QG de la police ? C'était là la confirmation des activités illégales de Monstock : la preuve que je ne voulais pas voir ! C'était le bon bateau ! Mais que faisait-il ammaré à la marina ? Et où est le boss ?



La seule solution était de retourner voir les autorités portuaires... Je descendit donc du ponton et une fois sur la terre ferme je m'appercu alors de deux chose extremmement bizarres : premièrement ma moto avait disparue, deuxièmement, le bateau avait disparu ! Le pire, c'était que je n'avais rien entendu ! Mais où étaient-ils passés ?



Aussitôt mon regard se posa sur une très belle voiture de sport garée devant l'entrée de la marina. Elle était ouverte et les clés étaient sur le contact. Ni une ni deux, je rentre dans la voiture et je démmarre en trombe, cet endroit ne m'inspirait guère confiance. C'était la première fois que je volais quelque chose, alors disons plutôt que c'était un emprunt ! Enfin bref, l'important c'était d'avoir un véhicule !



C'était curieux tout de même ces disparitions de véhicules, d'autant plus que j'avais l'impression d'être seul à la marina ! Il se tramait quelque chose... Me voici arrivé à la capitainerie, avec cette nouvelle voiture j'ai eut l'impression que c'était à côté ! Je suis arrivé là bas vers 22 h 30. Le bureau était encore ouvert : une chance !



Là bas, j'ai demandé au type dérrière son bureau :
- Que pouvez-vous me dire au sujet du bateau immatriculé 4VG789VCY ?
- Il appartient à un certain John Smith !
- Vous êtes sûr que c'est pas plutôt Igor Monstock ?
- Non, non... Mais ça m'a tout l'air d'un nom bidon !
- Pourquoi ?
- Parce que il y a autant de John Smith ici qu'il ya de Dupond en France, voyez ?
- Ok ! Donc c'est peut-être Mr Monstock ?
- Sans doute, mais je vous l'ai déjà dit hier soir, son bateau est parti le 14 avril pour une destination inconnue !
- Mais c'est peut-être une magouille ?
- Ah ah , possible...!
- Alors où il habite ce John Smith ?
- Ca y est je l'ai : 1322, Ocean Drive. C'est juste à coté de la marina !
- Ah étrange...
- Oui surtout que le bateau n'est enregistré que depuis le 14 avril à 8 h 50 !
- Ca concorde, c'est Monstock !
- Ca m'a tout l'air d'une magouille de trafiquant ça : ils parte sous le vrai identité et revienne plus tard sous une autre identité avec les cales remplies de drogue !
- Ca explique le rapport au commissariat !
- Le rapport....?
- Laissez tomber !
- A qui appartient la maison du 1322, Ocean Drive ?
- Faut que je regarde sur les fichiers centraux, un instant !...Ah ca y est je l'ai le propriétaire enregistré est... tiens c'est étrange, c'est la socitété « Monstock & co » !
- Quoi ?!
- Bah oui... c'est un trafic !
- Merci !
- De rien...
C'est bon, je sait ce qui se passe, le patron a disparu pour des histoires de drogue ! Mais pourquoi ça ne lui est jamais arrivé avant ? C'est à ce moment que je me suis remémoré les paroles de Lenny, vous savez le type du Malibu ! Il disait : « cette fois il a été trop loin... ». C'est pour ca que c'est le chef en personne qui s'est chargé de l'affaire... Je décidai de me rendre au 1322, Ocean Drive. Une fois là bas, je m'appercu que la maison était fermée, il n'y avait personne !



J'essayais de me rappeller les circonstances de l'acquisition de cette maison : c'était en 1974, le propriétaire voulait une maison au bord de l'eau c'était un type qui s'appellait...ah, ça m'échappe...ah si je m'en souviens, il s'appellait Shrubb ou un nom comme ça ! Shrubb ? Mais c'est le sénateur ça, Alex Shrubb ! Ce senateur très connu pour avoir trempé dans des affaires de drogue ! Tout s'explique. Je me souviens que la maison a été redonnée à la société il y a deux ans quand Shrubb s'est fait construire une belle villa à Satrfish Island. Cette maison est inhabitée depuis : un entrepôt parfait pour de la drogue ! Mais aucune trace du boss, ni de personne d'ailleurs... Soudain, je vis une chaussure près d'un buisson, une chaussure italienne. Et juste à côté je vis quelque chose d'horrible : Steeve, Steeve MacLock, mon ancien collegue. Il était... mort !



Oui, c'était lui ! Je ne savais quoi faire. Mais je resistait, il le fallait ! Un autre détail attira mon regard sur la gauche : c'était Helen ! Helen, rappellez-vous, la secraitaire de Mr Monstock qui ne se souciait pas de son absence ! Elle était là, étalée sur le sol, morte elle aussi !



Maitenant, je comprends mieux : ils faisaient parti du trafic ! C'est pour cette raison que l'absence de Monstock ne les dérangeaient pas, ils étaient au courant ! Je sais maintenant qui m'a remplacé à la banque : c'est Steeve ! Il portait mon costume. Je suppose que Monstock y est allé par souci de professionalisme : il était basent mais en 30 ans il n'a jamais reporté un rendez-vous, seulement il ne pouvait y aller avec moi, je lui aurait posé des questions embarrassantes. Enfin, maintenant il s'agit de savoir comment ces deux corps sont arrivés dans le jardin d'une maison qui abrite le trafic de Monstock et qu'est-ce qu'ils y faisaient ! Mon premier reflexe a été d'aller à l'église. Oui, je ne suis pas un fervent catholique mais le pasteur Richards est réputé pour tout connaître des activité de la marina à Vice City. De plus l'église se situait juste en face du 1322, Ocean Drive. J'y rentrais donc.



J'y rentrai donc et j'y ai rencontré le pasteur :
- Bonjour !
- Bonjour mon fils, que puis-je faire pour toi ?
- Mon révérand, pouvez-vous me dire ce qui se passe en face ?
- Ah, d'accord, tu doit être Stick, n'est-ce pas ?
- Comment vous...
- Laisse, ca serait trop long à expliquer !
- Donc, en face...
- Oui, en face. Eh bien, Mr Monstock est arrivé avant-hier vers 9 heures du matin à la maison, il a chargé des paquets qui venait de son bateau toute la journée. Le soir le bateau est parti. Ce matin, il était de nouveau là. Il est reparti tout à l'heure vers 20 h 30.
- Et pour Steeve et Helen ?
- Ils sont arrivés vers 18 heures. Une dispute à éclatée dans le jardin avec Monstock. Il est parti en hélicoptère. Steeve et Helen se sont fait tué par des hommes de mains et laissés dans le jardin !
- Mais...
- Depuis je n'ai pas revu Mr Monstock !
- ...pourquoi n'êtes vous pas intervenu ?
- Il s'agit d'un trafic, il sont très bien équipés, ça fait longtemps que ça dure mais cela n'a jamais pris cette dimension ! Monstock n'est jamais venu personnellement ! Il y avait trop de risque !
- Vous dîtes que Monstock ne venait jamais ?
- Peu souvent ! Il utilisait Steeve et Helen. Eux venaient très souvent et déchargaient des paquets d'un bateau. C'est curieux, c'est la première fois qu'ils déchargent la marchandise d'un yoacht, d'habitude se sont des petits bateaux de pêche...
- Mais pourquoi est-il venu alors ?
- C'est bizzarre, je suis d'accord mais je n'en sait pas plus.
- Ca fait longtemps que ça dure vous dîtes ?
- Oui depuis 1974, la contruction de la maison en fait !
- 1974, presque 10 ans...Mme Glass est impliquée elle aussi, elle a dit que ça faisait 10 ans qu'elle travaillait avec Monstock ! Le rendez-vous, c'était en fait une affaire de drogue ! Ca explique qu'il m'ait remplacé par Steeve !
- Tu as tout compris !
- Merci, mon révérand
- Au revoir, mon fils
Je sortai de l'église. Je savais maintenant que beaucoup de gens étaient impliqués. J'avais l'impression d'être le seul type à Vice City à n'avoir jamais touché à la drogue...Enfin, une fois dehors, je cherchais un moyen de trouver plus d'informations... Je m'appercu aussi que ma nouvelle voiture, la Cheetah, avait disparu ! Encore ? C'est le 6ème véhicule que je me fait voler... Ce n'est pas normal !



Enfin, pour l'heure je décidai d'aller me coucher. J'ai donc appelé un taxi qui m'a ramené chez moi, à Vice Point. Le lendemain, le 18, je me levai, sans savoir que c'était là mon dernier jour d'investigation. Il était 9 heures et demi, et il me fallait un nouveau véhicule !



Dans un geste habituel j'ouvris mon garage sans me souvenir que je n'avais plus ma belle Sentinelle, et là, ô surprise, je découvris un caddie ! Oui, un caddie... Que faisait-il là ? Cette histoire m'inquiétait de plus en plus.



Je démarrai donc mon nouveau véhicule et je me suis dirigé vers la Monstock & co, dans le but d'obtenir des informations...



Là bas, il n'y avait personne. Quand je dis personne c'est vraiment personne... Seulement, il y avait un message posé sur mon bureau :
« Je sais que tu ne comprends pas grand chose... C'est normal ! Si tu veut plus d'informations sur ce qui se passe, viens me rejoindre à mon appartement de Links View, 3ème étage, appartement 4B. Je t'y attends, Julius Sullivan. »
Sullivan ? Mais c'était le supérieur de Steeve ! Qu'est-ce qu'il me voulait ? Et...tiens c'est bizarre, Links View, c'est l'immeuble d'Igor Monstock !
Enfin, je décidai d'y aller en quête d'informations. Je me trouvai là bas vers 12 heures et quart.



Je ne savais pas ce qu'il se passait mais je décidai tout de même de rencontrere Sullivan. Appartement 4B...4B...ah, tiens c'est ici. Je frrappai..."Entrez !" Je rentrai.
- Bonjour Stick, comment vas-tu, tu permet que je te tutoie ?
- Oui...oui,oui...bien sûr. Euh, ça va, ça va, mais il y a des choses que je ne comprends pas !
- Bon je vais être franc et assez direct : je suis policier. Je travaille au QG et cela fait quelques années que j'ai infiltré la société Monstock. C'est sa couverture. Toute la société est impliqué dans l'affaire sauf nous deux...Que sais-tu ?
- Eh bien d'après mes informations, le 14 avril dernier, vers 5 heures du matin, Mr Monstock est allé réglé des affaires à son Golf Club. A 7 heures, il méttait les voiles pour une déstination inconnue. A 9 heures, il était de retour avec son bateau remplit de drogue. Il l'ammarra à la marina et déchargea la marchandise tout la journée du 14. Il l'entreposait au 1322, Ocean Drive, en face de l'église.
- Oui...
- Ensuite, les jours suivant, le bateau partait puis revenait. Monstock était sûrement à bord !
- Ok...
- Puis hier vers 18 heures, il à fait tuer Helen et Steeve puis il est parti en hélico, depuis on ne sait plus où il est !
- C'est l'histoire qu j'attendais. Tous les élements concordent. Vois-tu depuis 10 ans, Monstock mène un trafic de drogue entre Cuba et Vice City. Il y a trois gros trafiquant sur lîle : Monstock, Le senateur Shrubb et Umberto Robina, un cubain. Avant, Monstock travaillait avec Diaz, puis il s'en est séparé pour faire cavalier seul. Il n'aurait pas dû. Enfin, ça a marché dix ans. Puis il y a peu, Diaz est mort laissant Umberto Robina comme successeur, et Robina n'aimait pas avoir de concurrence...
- C'est-à-dire ?
- Eh bien, Monstock était un énnemi génant pour les affaires de Robina. Alors le 14 avril dernier, Robina est allé à La Havane et, à l'aide d'arguments très convaincants, a persuadé le fournisseur de Monstock de ne pas lui vendre de marchandise. C'est pour cette raison que Monstock a du y aller en personne mais ça a dégénéré. Robina l'attendait, il y a une tuerie, Monstock est revenu avec un plein chargement de drogue qu'il avait volé à Robina. Depuis, il échafaude un plan pour quitter Vice City...
- Mais, où est-il ?
- Je ne le sais pas. Mais j'ai mis un indic sur le coup. Je devais aller le voir mais tu peut y aller à ma place. Nous avions rendez-vous à 16 h 20 au centre commercial de Washington Beach. Tiens moi au courant !
- Ok
La conversation continua jusque dans l'après-midi. Vers 15 heures, j'étais sorti de chez Sullivan.



Je me dirigai maintenant vers Washington Beach à la rencontre de l'indic'. Il s'appellait Stark, Michael Stark. Je le connaissais. Je ne sais pas comment, mais son nom me disait quelque chose... Enfin, à 16 heures, j'étais au centre commercial.



A 16 h 20, je rencontrai Stark. La conversation à été assez brève je dois dire...



- Salut !
- Salut, t'es qui ?
- Je viens de la part de Sullivan pour l'affaire Monstock.
- Ok.. bon voilà ce que je sais. Monstock à été appercu ce matin au Leaf Links. Son hélico s'est posé là bas hier soir et est reparti aussitôt. A l'heure qu'il est il y est sûrement. Il prépare sa fuite.
- Il quitte Vice City ?
- Oui, la société est mise en liquidation, ses propriétés ont été vendues.
- Il faut faire vite... Merci !
Aussitôt je quittai Stark pour aller au Leaf Links Golf Club, tenter d'arrêter Monstock avant qu'il ne quitte la ville... Je venais d'apprendre que j'avais perdu mon emploi. Il fallait absolument le mettre sous le véroux : je le hais ! Il était responsable de la mort de Steeve ! Vers 17 heures j'étais au Golf Club.



Je me saisis alors immédiatement d'un caddie et j'ai silloné le parcours. Il n'y avait rien...



Puis, d'un seul coup, j'entendis un caddie démmarrer en trombe devant le club house. Je sorti donc très rapidement et je vis que le caddie était garé près du ponton du bateau de la police... Quelqu'un avait prévenu Monstock de mon arrivée... Un de ses nombreux complices sans doutes...



Il ne faisait aucuns doutes qu'il avait volé le bateau de la police pour s'enfuire... je me lancai à sa poursuite. Je descendit les marches quattre à quatre.. C'était trop tard, je l'avais manqué, il était déjà arrivé près de Starfish Island...



Il ne me restait plus qu'une solution. En désespoir de cause, j'allai de nouveau au QG de la police. Là bas, je leur ai fait part du vol de leur bateau. Ils ont activé le système de répérage et ont trouvé où Monstock était. Il se situait déjà à plus de 5 km des côtes de Vice City.



Aussitôt, il a été donné l'ordre de ramener coùte que coûte le bateau. Tous les flics de Vice City se sont lancés à la poursuite de Monstock qui a finalement été arrété alors qu'il aller rentrer dans les eaux internationales... On a découvert des quantités impressionantes de drogue cachées dans le bateau. Il y avait aussi à bord sa femme, quelques une des golfeuses avec qui j'avais discuté le jour du début de mes investigations et Mike, le motard. J'ai tout raconté aux policiers, avec l'appui de Sullivan, nous l'avons fait mettre en prison. Un malfrat de moins à Vice City...



Tout était bien qui finissait bien. Non... Helen et Steeve étaient morts et avec toutes ces histoires, j'avais perdu mon travail. C'est alors qu'une chose incroyable se produisit. Un type qui possédait une grosse entreprise de batiement à Vice City a décidé de racheter la boite. Il s'appellait Carinton ou Carrington, un nom comme ça... J'étais ravi ! En tant que seul survivant de la société, Carrington m'a nommé PDG de la « Monstock & co ». Enfin, au moins je ne suis plus un jeune cadre dynamique mais je suis le PDG lep lus honnête de Vice City !




Fin.
Par bg2703

"La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer"... Michel Audiard

#3 kyro

kyro

    -=Ξ CocaCola Lover Ξ=-

  • MacreaCitizen
  • PipPipPipPipPip
  • 2632 messages

Posté 05 March 2007 - 07:22 PM

le seul mot qui me passe par l'esprit respect !


#4 Vitalic

Vitalic

    MacreaVampire (jadis)

  • MacreaCitizen
  • PipPipPip
  • 783 messages

Posté 05 March 2007 - 07:52 PM

whaou!! franchement bravo!! tres bonne histoire et bons screens!!la classe... clapping.gif

#5 bg2703

bg2703

    Squatteur

  • MacreaCitizen
  • 3 messages

Posté 05 March 2007 - 08:55 PM

Merci. Cela me fait plaisir que mon histoire plaise d'autant plus que c'était pour moi une première. Je recommencerai peut-être... Merci encore.

#6 Vitalic

Vitalic

    MacreaVampire (jadis)

  • MacreaCitizen
  • PipPipPip
  • 783 messages

Posté 05 March 2007 - 10:49 PM

Citation (bg2703 @ 05/03/2007, 20:55) <{POST_SNAPBACK}>
Merci. Cela me fait plaisir que mon histoire plaise d'autant plus que c'était pour moi une première. Je recommencerai peut-être... Merci encore.


et bah recommence!! allez hop vas faire des screens!! tongue.gif

#7 kyro

kyro

    -=Ξ CocaCola Lover Ξ=-

  • MacreaCitizen
  • PipPipPipPipPip
  • 2632 messages

Posté 06 March 2007 - 12:09 AM

Sinon comment fait tu l'effet de tes image je le trouve superbe !


#8 Grounch

Grounch

    Россия бля

  • MacreaCitizen
  • PipPipPipPipPip
  • 2942 messages

Posté 06 March 2007 - 12:29 AM

gg franchement elle est top ton histoire blush.gif

Bis! bis!


Launch_Grounch.exe

#9 bg2703

bg2703

    Squatteur

  • MacreaCitizen
  • 3 messages

Posté 06 March 2007 - 11:56 AM

Citation (kyro @ 06/03/2007, 00:09) <{POST_SNAPBACK}>
Sinon comment fait tu l'effet de tes image je le trouve superbe !

J'utilise le logiciel "PhotoFiltre" qui permet de réaliser de beaux effets sur les images. J'ai mis les images en style BD. Vous pouvez le télécharger ici : Télécharger Photofiltre
Merci pour vos commentaires. Pour l'instant je n'ai plus vraiment le temps de faire une histoire mais pour vous en avant-première :
Salut ! Ca va ? Suis-je bête ! Vous ne me connaissez pas encore ! Moi c'est Fabian Malconi, Maitre Fabian Malconi. Je bosse ici, au cabinet Rosenberg & co...
La suite bientôt...
Salut !

#10 que22

que22

    Livreur de pizza

  • MacreaCitizen
  • Pip
  • 162 messages

Posté 07 March 2007 - 09:41 AM

Génial ton histoire. clapping.gif L'effet BD est super.Vivement la prochaine... tongue.gif


#11 ShOwTeK

ShOwTeK

    Squatteur

  • MacreaCitizen
  • 57 messages

Posté 13 March 2007 - 08:13 PM

C'est génial ! rolleyes.gif

T'as beaucoup de talent continue ! clapping.gif

#12 YesNow

YesNow

    Squatteur

  • MacreaCitizen
  • 85 messages

Posté 16 March 2007 - 08:49 PM

clapping.gif Bravo, l'histoire est amusante et tes screens sont très belles, j'imagine le temps qui a du t'être nécessaire !!! blink.gif Bravo!
Et sinon j'ai adorer le guichet vide dans le comissariat, les flics de Vice City sont vraiment très ingénieux dès qu'il s'agit de ne rien foutre !!! lmfao.gif

#13 vice cityciens

vice cityciens

    Squatteur

  • MacreaCitizen
  • 2 messages

Posté 25 March 2007 - 03:24 PM

tros bien ton histoire et c'est vrai ya jamais personne au gichet mdr

#14 bg2703

bg2703

    Squatteur

  • MacreaCitizen
  • 3 messages

Posté 30 March 2007 - 11:29 AM

Merci, merci !

J'ai bientôt fini la prochaine histoire !

A bientôt pour de nouvelles aventures...

#15 Dookie

Dookie

    Taste My Gun

  • MacreaCitizen
  • PipPipPipPip
  • 1482 messages

Posté 04 April 2007 - 08:52 PM

Alors là franchement, j'ai lu toutes les histoires de parties, je trouve que celle-ci c'est la meilleure.
  • Superbes screens
  • Presque pas de fautes d'orthographe si ce n'est aucune
  • Histoire longue et superbe comme je les aime

Franchement, RESPECT et encore bravo.
Bonnne continuation pour la prochaine histoire smile.gif

Eat the city, eat it whole

#16 Arkh

Arkh

    Vendeur de kebab

  • MacreaCitizen
  • PipPip
  • 326 messages

Posté 09 April 2007 - 07:39 PM

Alors là franchement chapeau! clapping.gif
tes screens sont somptueux et ton histoire est vraiment prenante
félicitations!
continue à nous faire de belles histoires comme ça! smile.gif
@+
Citation
reculer n'avance à rien

-=|Pipe dreaM|=-

#17 LiL-PiT

LiL-PiT

    Squatteur

  • MacreaCitizen
  • 3 messages

Posté 10 April 2007 - 10:20 PM

clapping.gif

#18 Ken Rosenberg

Ken Rosenberg

    Livreur de pizza

  • MacreaCitizen
  • Pip
  • 248 messages

Posté 22 June 2007 - 06:08 PM

clapping.gif Bravo 10/10
Ken Rosenberg
L'avocat de vice city


#19 mito12

mito12

    Squatteur

  • MacreaCitizen
  • 7 messages

Posté 06 May 2009 - 07:20 PM

ui 10/10

#20 SouLjaKinG

SouLjaKinG

    Vendeur de kebab

  • MacreaCitizen
  • PipPip
  • 587 messages

Posté 08 May 2009 - 06:59 PM

Superbe histoire avec des images ultra bien faites. wink.gif
et je ne sais pas pourquoi les images mon rapellées de bons souvenirs. smile.gif






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)