Aller au contenu


Photo
- - - - -

L'étoile Du Silence


  • Veuillez vous connecter pour répondre
6 réponses à ce sujet

#1 GrandMiam

GrandMiam

    In Trance We Trust.

  • MacreaSwat
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6617 messages

Posté 21 May 2009 - 09:24 PM

Nikolaï Bellic : Agent au C2i ; 1m85 ; 86 kg.

Fait partie du top 10 des meilleurs agents du C2i

Identification :



Me voici dans le hall du C2i : une organisation gouvernementale chargée de l'exécution de personnes dites "sensibles".
Sensible, est justement le qualificatif qui ne fait pas partie de notre vocabulaire : on pense meurtre, on vit meurtre. Ici au C2i, pas d'état d'âme.


Le grand chef - nom de code : U.L one - me demanda de me rendre à l'endroit habituel pour y recevoir une communication "personnelle". Je me rendis donc dans la zone industrielle d'Acter, au sud de la ville d'Alderney.


Dès l'instant où je sortis de ma voiture, je me précipitai vers le téléphone public à proximité pour recevoir cette conversation si attendue.
Il s'agissait de tuer une personne dont le nom ne me fut pas communiqué. Tout ce que mon interlocuteur me dit, était qu'il fallait
que je me rende près d'un canal où la cible serait en position à bord d'un yacht. Il me précisa que cette cible devait être abattue, ainsi que les éventuels témoins sur le bateau.


Comme d'habitude, U.L. one avait eu la bonne intention de faire mettre à ma disposition un fusil de précision ainsi qu'un gilet pare-balles. Je m'en emparai et disparût, dans la nuit, vers le point de rendez-vous.


Arrivé à l'endroit prévu, j'arrêtai la voiture et me dirigeai vers le point de vue. Tout était en position, le yacht était bien là. À priori, plusieurs personnes se trouvaient à bord : il s'agissait de bien viser et de tirer rapidement, sans quoi je risquais de me faire repérer. Ne pas perdre de temps était le maître mot.


J'ajustais mon viseur quand tout à coup, je reconnus la fille que je devais abattre : Ophélia Gaines !

Ophélia était mon partenaire lorsque nous faisions nos classes. Je fus tout de suite attiré par son regard, ses attitudes, sa façon de dire : "On s'voit en anglais !"...Elle et moi faisions équipe la plupart du temps, on s'aimait, on sortait et on coucha même plusieurs fois ensemble.
À l'issue de la formation, je fus retenu, pas elle. Depuis le triste jour de l'annonce des résultats aux tests d'aptitude, je n'eus plus aucune nouvelle d'elle. Je pensais qu'elle avait fini par réintégrer une vie normale : Un mari, avocat ou médecin, un S.U.V, un chien et 1,5 gosses : comme tout le monde.

Je n'avais pas le choix : c'était elle ou moi. Si ma mission n'était pas remplie, j'étais bon pour être révoqué. De plus, l'émergence de tous ces souvenirs me firent un peu perdre mes moyens et j'attendis trop longtemps avant de l'abattre, elle et ses complices. Au moins une bonne dizaine de personnes m'avaient vu tirer avec mon fusil : la police était sûrement déjà en route.


Je décidais d'appeler Double M par la ligne d'urgence. Quelques secondes me suffirent pour lui dire que je le haïssais car il m'avait forcé à tuer mon ancienne partenaire.
Malgré le pont d'or qu'il m'offrit pour renoncer à quitter le C2i, je me résolus à quitter cette organisation qui n'avait fait que pourrir ma vie.


Au moment même où je partis, un flic s'approcha de moi pour me mettre les menottes. J'eus à peine le temps de sauter dans ma voiture et m'enfuir. Je savais à cet instant que c'était le début de la fin.


Une voiture était déjà à mes trousses. IL s'agissait d'être rapide pour ne pas tomber entre leurs mains.


Voyant qu'ils n'était pas décider à en démordre, je leur tirai dessus en pensant que c'était la meilleure solution pour m'en débarasser. Je venais de me condamner à la peine capitale !


Devant moi, le néant.
A présent, tout m'était égal. Ophélia tuée, plus rien ne m'importait.
Je tentai de mettre les pièces du puzzle en place dans ma tête :
Si je m'arrêtai ? Ils me coffraient et aucun avocat n'aurait pu m'empêcher d'être condamné à la peine de mort.
Si je continuai ? Ils ne lacheraient pas le morceau.

La seule solution était donc de courir jusqu'à mon dernier souffle.
A présent, les seules choses auquelles je pensais étaient l'image d'Ophélia souriante, se pendant à mon cou et m'embrassant, les yeux passionnés... et celle de la voiture de police dans mon rétroviseur.


Alors que, pour la 12ème fois, je repensais au charme de ma bien aimée Ophélia, je ne vis pas que je déviais de ma trajectoire et je remarquai encore moins ce cabriolet vers lequel je foncai. L'accident était inévitable. J'espère que le chauffeur est en vie.


Ma berline était inutilisable. Il fallait continuer la poursuite à pied. Le temps de m'extraire de la carcasse de mon véhicule, la police était déjà sur les lieux de l'accident. Il me fallait, plus que jamais, garder la tête froide.


Je ne sais plus combien de temps j'ai couru, mais suffisament pour être pratiquement épuisé. Je ne connaissais pas l'endroit où j'étais. j'errais dans un dédale de ruelles toutes plus sombres les unes que les autres, quand soudain : un escalier. C'était peut-être ma seule chance !


Mauvais choix que cet escalier : il me mena tout droit vers l'autoroute !
Contrairement à ce que je pensais, les flics étaient toujours à ma poursuite. Je n'avais d'autre choix que de traverser la voie rapide au péril de ma vie.


Les tirs des policiers en avaient effrayé plus d'un dans le quartier. Par chance, un chauffeur de camion fut effrayé et s'enfuit en laissant derrière lui son véhicule. Je m'en saisis et continuai la poursuite. Pour ne rien arranger, un hélicoptère s'était joint à la partie.


Dans ces moments là, vous ne savez pas où aller. La première option qui vous vient est toujours là bonne. Votre destin devient incontrôlable. Tout ce que je savais c'était que si je m'arrêtais, j'étais mort.
Le camion était désespérément trop lourd : Jamais je n'arriverais à m'en sortir dans ce bahut. Il fallait que je change de véhicule. Je jetais mon dévolu sur ce pauvre Rebla.


Toutefois, change de véhicule ne suffit pas à berner les policiers qui continuaient toujours la poursuite.
Ma vue commença à se brouiller. Mon instinct me dit que je n'en avais plus pour très longtemps à vivre. De plus, dans ma fuite, je n'avait même pas fait attention à la balle qui s'était logée dans mon dos.


Le fait de penser à cette balle ne fit qu'en accentuer la propriété : mon dos me fesait de plus en plus mal et il était impossible que je conduise correctement dans cet état. Il ne me fallut pas beaucoup de temps avant de m'encastrer dans un arbre.


Je m'extirpai péniblement de la carcasse du Rebla et je vidais mon chargeur sur ces maudits flics. Ils n'avaient pas abandonné la poursuite et tenaient absolument à me tuer...


...qu'il en soit ainsi après tout.
Je ne ressentais plus la douleur. A présent, je pouvais m'endormir en toute quiétude, je savais que plus rien ne viendrai se mettre entre Ophélia et moi.
La seule question qui me vînt à l'esprit était celle-ci : Si je la retrouve, saura-t-elle me pardonner de l'avoir tuée ?


FIN


badboy aka grandmiam


#2 Bakoryu

Bakoryu

    GTAIII Addict.

  • MacreaCitizen
  • PipPipPip
  • 870 messages

Posté 21 May 2009 - 09:46 PM

Quelques fautes de grammaire sinon c'est pas mal.

#3 Morgan Merryweather

Morgan Merryweather

    Recelleur

  • MacreaCitizen
  • PipPipPipPipPip
  • 2275 messages

Posté 21 May 2009 - 10:51 PM

Citation (Bakoryu @ 21/05/2009, 22:46) <{POST_SNAPBACK}>
Quelques fautes de grammaire sinon c'est pas mal.


Oui, en plus de cette fichue concordance des temps ! lmfao.gif
J'avoue ne pas avoir pris beaucoup de temps pour la relecture. Vous ne m'en voudrez pas trop ?

Allez, pour me faire pardonner, la suite (et fin) de cette histoire est finie. Je viens à l'instant de l'envoyer à Grandmiam pour qu'il la poste sur le forum.

#4 Captain Walker

Captain Walker

    MacreaLord

  • MacreaCitizen
  • PipPipPip
  • 850 messages

Posté 21 May 2009 - 11:07 PM

Oui, oui, beaucoup d'emplois du passé simple lorsqu'il faut employer l'imparfait, un subjonctif présent à la place d'un subjonctif imparfait, un subjonctif imparfait à la place d'un passé simple (-ât, la flemme de retrouver lequel), ...
Aussi, Nico est trop au centre de l'histoire, dans certaines phrases, le sujet est "je", alors qu'une autre tournure en mettant l'évènement comme sujet conviendrait mieux.
Puis un coup de fatigue sur la fin avec un lâchement d'attention sur l'orthographe.

Eih bennek, eih blavek

#5 Morgan Merryweather

Morgan Merryweather

    Recelleur

  • MacreaCitizen
  • PipPipPipPipPip
  • 2275 messages

Posté 21 May 2009 - 11:11 PM

Citation (Captain Walker @ 22/05/2009, 00:07) <{POST_SNAPBACK}>
Oui, oui, beaucoup d'emplois du passé simple lorsqu'il faut employer l'imparfait, un subjonctif présent à la place d'un subjonctif imparfait, un subjonctif imparfait à la place d'un passé simple (-ât, la flemme de retrouver lequel), ...
Aussi, Nico est trop au centre de l'histoire, dans certaines phrases, le sujet est "je", alors qu'une autre tournure en mettant l'évènement comme sujet conviendrait mieux.
Puis un coup de fatigue sur la fin avec un lâchement d'attention sur l'orthographe.


Tout à fait vrai.
Il est vrai que ça part un peu dans tous les sens pour l'orthographe, d'ailleurs, plus je relis, plus je trouve ça vraiment très maladroit ! lmfao.gif
Sinon, un avis sur le contenu ? blush.gif

P.S : J'espère avoir fait moins de fautes dans la suite.

#6 Captain Walker

Captain Walker

    MacreaLord

  • MacreaCitizen
  • PipPipPip
  • 850 messages

Posté 21 May 2009 - 11:24 PM

Le contenu me rappelle un peu ça : http://fr.wikipedia....th_(film,_2005)

Eih bennek, eih blavek

#7 SouLjaKinG

SouLjaKinG

    Vendeur de kebab

  • MacreaCitizen
  • PipPip
  • 587 messages

Posté 22 May 2009 - 11:05 AM

J'ai bien aimé,au début je croyais que
ça aller être une histoire banale,un gar qui prend son sniper pour tuer une autre
personne puis la il y a Ophélia qui apparait et la course poursuite avec
les flics et la fin de l'histoire qui est bien cherchée. wink.gif

je te donne un bon 18/20. clapping.gif

Modifié par SouLjaKinG, 22 May 2009 - 11:28 AM.







0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)